League of Legends

La dynastie de brTT

A bientôt 30 ans, Felipe « brTT » Gonçalves rempile pour une nouvelle saison chez paiN Gaming. De sa domination d’une scène brésilienne qu’il n’a jamais quitté à ses prestations sur la scène internationale qui ont mis la CBLOL sur la carte, portrait du joueur le plus emblématique de l’éternel pays d’avenir, véritable figure du League of Legends brésilien.

S’il fallait résumer la carrière de brTT, il faudrait parler de son exubérance, de son explosivité et de son humour avant tout. Une personnalité addictive qui est le fondement de sa gigantesque popularité en Amérique du Sud. Il est probablement un joueur inconnu du grand public de ce côté du globe mais chez lui, brTT a tout gagné et c’est une star. Il a remporté plus de championnats que quiconque et dans l’anonymat du reste de la planète, il est aujourd’hui l’une des plus grandes vedettes du jeu, l’une des plus suivies, l’une des plus attachantes. Son surnom « Pai » (père) que lui ont attribué les fans brésiliens en dit long sur son importance et sur son rôle dans la structuration de la CBLOL et de la scène brésilienne en générale dont il est la figure depuis 2012. Armé de son Draven – duquel il admet partager plusieurs traits de caractères – il est devenu l’ADC le plus performant de son continent.

Le rêve fou de brTT a été de remporter les championnats du monde avec un équipe brésilienne, il a œuvré toute sa carrière dans ce but, jusqu’à quitter son équipe de toujours paiN Gaming pour rejoindre la superteam de Vivo Keyd en 2014, qui n’aura jamais produis les résultats attendus. Finalement, c’est bien avec paiN Gaming qu’il finira par obtenir ses résultats les plus probants. Si les fans se souviennent plus souvent du run de l’équipe russe Albus NoX Luna en 2016, ils ont tendance à oublier qu’en 2015, une équipe brésilienne a fait chavirer la scène internationale. En prenant une game à Counter Logic Gaming et une aux Flash Wolves, paiN Gaming et brTT ont accompli ce qu’aucune équipe issue d’une région Wild Card n’était parvenu à faire, remporter plusieurs rencontres en phase de groupe. Une performance qui peut paraitre anecdotique mais qu’aucune équipe brésilienne n’a – à ce jour – réussi à reproduire.

D’une manière romantisée, il est normal que le plus haut accomplissement du League of Legends brésilien fut rendu possible par brTT. Deux années plus tard, porté par la foule brésilienne, il échouera à se qualifier au MSI 2017 devant son public et depuis, il est reparti à l’assaut de la CBLOL. Il est compliqué pour un européen de se rendre compte de l’impact d’un joueur comme brTT sur l’écosystème du jeu dans son pays. S’il n’a pas toujours été le meilleur, il est le joueur le plus populaire, le plus aimé et le plus accompli du Brésil et il n’a pas fini de faire parler de lui. Sans complexe, sans tabou, il explique qu’il veut continuer, à 30 ans, de se battre pour conserver sa place car au fond de lui, il n’a pas abandonné son rêve, aussi fou puisse t’il être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s