League of Legends

LFL 2021 : Solary joue la carte de l’expérience

Solary s’appuiera sur un roster globalement expérimenté pour cette saison de LFL. Son effectif a été totalement remanié pour ce nouvel exercice de la ligue française et verra le retour de l’association de Steelback avec Djoko. La qualité globale de l’équipe s’est grandement améliorée et accrocher enfin les playoffs semblent n’être que le début des ambitions de la formation tourangelle.

TOPLANE : Cédric « Eyliph » Robert

Eyliph sort d’une belle saison avec Izi Dream, passé par les playoffs le jeune toplaner est une des belles surprises de 2020. Ses performances solides et régulières ont fait de lui l’un des meilleurs toplaners de la division. Néanmoins, il reste le joueur le moins expérimenté de l’effectif avec seulement un split passé à ce niveau de compétition. Abonné au tank la saison passée, il faudra voir si la stratégie de Solary lui permettra de se dévoiler sur des champions plus prompt au beau jeu, on sait que sa Fiora ou son Mordekaiser peuvent être redoutable. Il rejoint une équipe pleine de joueurs d’expérience qui sauront probablement le mettre dans les meilleures dispositions.

JUNGLE : Charly « Djoko » Guillard

Djoko sort d’une saison pour le moins compliqué avec Team MCES. En panne d’inspiration et de créativité, le roster n’a pas su trouver sa synergie et les résultats s’en sont ressentis. Dans tout ça, Djoko a paru aussi mal en point que ses coéquipiers. Mais, le joueur nîmois est un habitué de la scène francophone qu’il a tant dominé par le passé. Il a énormément d’expérience au haut niveau du fait de ces saisons passées à joueur en LEC chez Vitality et Giants Gaming. De plus, sa réunion avec son compère de toujours Steelback n’annonce que du bon au vu des souvenirs qu’ils ont laissé à leurs adversaires lors de leurs passages chez LDLC. Il aura probablement à cœur de faire oublier la parenthèse MCES en montrant à la jeune garde de la jungle qu’il est toujours le roi en ses terres.

MIDLANE : Marcel « Scarlet » Wiederhofer

Certains se souviendront de Scarlet pour son passage chez Millenium ou il avait écumé les lans françaises sans réellement trouver beaucoup de succès. Entre temps, l’autrichien s’est exilé aux Etats-Unis ou il a pu gouter aux joies de la LCS en y connaissant un succès modéré. Il sorte d’une saison en ligue allemande ou il a atteint les playoffs avec EURONICS Gaming avant de se faire éliminer par l’éventuel vainqueur mousesports. Il est très réputé pour son Vel’Koz. Chez Solary, il retrouve Asza, son coéquipier de la saison passée avec lequel l’alchimie était évidente pendant la Prime League.

BOTLANE : Patrick « Asza » Jacobs

Asza est le joueur que je connais le moins bien. Il a écumé les compétitions de son Pays-Bas natal avant de s’installer durablement en ligue allemande. IL y à connu beaucoup de succès, la remportant en 2019 avant d’atteindre les demi-finales des European Masters. La saison passée, il jouait donc aux cotés de Scarlet chez EURONICS Gaming. Son recrutement au coté de son ancien coéquipier en dit long sur la stratégie de Solary de s’appuyer sur un synergie déjà en place et de construire son style de jeu autour. Asza ne semble pas particulièrement briller individuellement mais est un ADC solide et sur lequel on peut compter.

SUPPORT : Pierre « Steelback » Medjaldi

Voilà celui qui est considéré comme la pièce maitresse de Solary sur le papier. Steelback est un support de classe européenne qui a remporté la LEC par le passé. Ses performances ont toujours convaincu et ses apparitions en LEC la saison passée chez Vitality ont illustré qu’il était toujours au niveau. Il a bien sûr une longue histoire avec la ligue francophone qu’il a déjà remporté à plusieurs reprises. Il a joué plusieurs saisons en LEC et son binôme avec Djoko a déjà montré tout son potentiel par le passé. Véritable leader dans le jeu, à l’initiative de beaucoup de mouvements de son équipe, il y à forte à parier qu’il aura un rôle prédominant dans la stratégie de son équipe. Il est une valeur sûre de la scène et a toujours offert des performances de qualité même dans les moments difficiles de ses équipes.

OPINION : Solary a construis un roster autour de membres expérimentés qui ont déjà des affinités ensemble. Lors du live d’annonce de l’équipe, Steelback a expliqué que Djoko et lui voulaient joueur avec Scarlet et Asza depuis quelques temps déjà. Le travail de synergie et de découverte qui aurait dû être fais sera donc probablement facilité. Je pense que l’équipe devrait commencer fort notamment dû à leurs expériences et à leurs qualités individuelles. Si on se referre à leurs passifs chez LDLC, Djoko et Steelback devraient beaucoup jouer ensemble pour donner des avantages à leurs coéquipiers. « On joue le titre » n’est plus juste une phrase, ça apparait comme une réelle possibilité cette saison, si l’effectif fonctionne bien il dispose en tout cas d’individualités capables de joueur le très haut du tableau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s