League of Legends

Astralis : l’inquiétude grandit

Une fin de saison catastrophique, des sanctions financières par Riot Games et une année 2021 aux antipodes de l’ambition, l’équipe League Of Legends d’Astralis (ex Origen) semble aux abois. Avec le retrait progressif et officiel de xPeke, la licence semble de moins en moins être une priorité pour la maison danoise, conséquences, peut-être d’une entreprise aux finances chancelantes.

Le 15 septembre dernier, dans un communiqué officiel, Kasper Hvidt le directeur du département sportif du groupe a mis au clair la situation qui entoure l’équipe LEC d’Astralis et le moins que l’on puisse dire est que cela a eu l’air d’un raz de marée. Deficio et xPeke allait prendre un peu de « recul » dans l’organisation. Pour le premier, il s’en est allé du côté de Misfits Gaming tandis que le second semble être relayé au second plan d’une équipe qu’il a pourtant crée fin 2014.

Enrique « xPeke » Cedeno Martinez, fondateur d’Origen, rattaché à Astralis depuis 2018

Il faut dire que ces changements interviennent dans un contexte complexe sur tous les plans pour Astralis, la maison mère semble empêtrée dans ce qui ressemble à un gouffre financier et leur équipe à gros budget de la saison passée sort d’une année catastrophique qui les a vu finir dernier des LEC. Comme si cela ne suffisait pas, il y a quelques semaines, Riot Game a sanctionné l’organisation danoise pour des retards de paiement, une amende de 5 000 euros qui semble dérisoire mais qui porte en elle des inquiétudes profondes pour l’équipe.

Erlend « Nukeduck » Vatevik Holm, seul rescapé de le saison dernière malgré une année décevante ?

Les rumeurs voient les arrivées de promisq, Jeksla et Zanzarah pour compléter l’équipe. Aucun de ces trois joueurs n’est un rookie, aucun de ces trois joueurs n’a réussi à s’imposer durablement en LEC. Ces trois joueurs ressemblent quelques peu à des bons joueurs de ligues régionales mais il parait compliqué de les voir s’imposer au plus haut niveau de la compétition européenne. L’autre point commun qui doit les unir est aussi qu’ils sont probablement peu chers ce qui doit être la raison de leurs recrutements. Promisq a 26 ans, Zanzarah en a 24 et Nukeduck en a 24 également. Lorsque l’on connait la longévité des carrières des joueurs de League of Legends, il parait étrange de voir une entreprise reconstruire une équipe autour de joueurs en bout de course qui n’ont jamais prouvé grand-chose.

Si on additionne bout à bout les circonstances qui entourent l’équipe League of Legends d’Astralis nous avons donc une mise en retrait de son fondateur historique, une entreprise en faillite, une équipe qui ne fonctionne pas malgré les grosses dépenses et la reconstruction d’un roster pour 2021 autour de joueurs low-cost historiquement trop faible pour être compétitif en LEC. Si je devais mettre mon argent sur une chose, ce serait probablement qu’Astralis ne fera plus parti de la scène en 2022 ou en tout cas, elle ne donne pas l’impression de le vouloir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s