TrackMania

Interview : GameWard Wosile

J’ai eu le plaisir de discuter avec Wosile joueur professionnel de TrackMania pour GameWard. On a parlé de son parcours, de son avis sur la scène et de ses performances.

Gwendal « Gwen » Duparc (à gauche) et Yohan « Wosile » Moren (à droite), joueurs professionnels de Trackmania pour GameWard

Comment t’as découvert TrackMania ?

« Je connais le jeu depuis 2013, c’est mon père qui y jouait. Il me l’a fais essayé et j’ai accroché. J’ai fais une pause entre 2015 et 2017 par ce que j’en avais un peu marre puis je me suis remis sur le jeu, j’ai continué à beaucoup y jouer, j’ai fais quelques compétitions et ça s’est bien passé. »

Qu’est-ce qui t’as remotivé du coup ?

« De base je jouais à TrackMania Nation (TMN) qui était la version la plus populaire du jeu à l’époque vu qu’elle était gratuite. Puis je me suis mis à jouer à TrackMania 2, ça m’a remotivé de voir que tout le monde commençait à faire la transition entre TMN et TrackMania 2. Au même moment, un mec qui s’appelait KeepDaGate a commencé à lancé sa propre compétition, la seule ou presque en dehors de la Zrt Cup et on s’était chauffé avec pleins de potes, j’avais trouvé ça génial et j’avais fini 3e, malheureusement on a plus entendu parlé de lui après ça. Je me souviens qu’il y avait KennyStream, Carl Jr et d’autres sûrement, c’était vraiment une compétition où les joueurs qui voulaient se mettre au jeu à fond hors ZrT Cup étaient venus.

Après ça, tout le monde s’est dit qu’il pouvait faire pareil et d’un coup y’a pleins de petites compétitions qui sont apparues, les mecs se débrouillaient pour mettre un petit cash-prize et tout le monde était content. »

Après ça tu te fais recruter par Reflex Esport et tu fais ta première grosse performance sous leurs couleurs à la ZrT 2019 (top 8), tu gardes quels souvenirs de cette période là ?

« C’était une bonne aventure, c’était la première « grosse » structure dans laquelle j’ai été, avant ça on avait des petites équipes et on se baladait d’équipes en équipes. Un jour Alfadream qui était le manager d’Ayako est venu nous parler à Gwen et moi pour qu’on fasse un truc tous ensemble. Il s’est mis à démarcher des équipes et il a trouvé Reflex. On y est resté un temps puis il y à eu des problèmes internes qui étaient étrangers à nous et c’était la fin de notre aventure avec Reflex Esport. »

Après ça t’as pas d’équipes pendant quelques mois et d’un coup GameWard se lance sur Trackmania et vous recrute, comment ça se passe ?

« C’est pas vraiment d’un coup, après Reflex, Alfadream a pas abandonné et il est reparti chercher une structure pour Ayako, Gwen et moi, on a essuyé des refus, des réponses dans le vide et puis il y à eu GameWard qui a été intéressé. La structure n’avait pas d’équipe TrackMania avant nous, je pense même qu’ils n’avaient pas de vues sur le jeu, c’était encore très restreint comme scène. »

En parlant de la scène, c’est quoi ton avis sur la structure actuelle du jeu en compétitif ?

« De manière globale, il y à un peu de mécontentement. La TrackMania Grand League c’est un super concept mais avant la saison il y avait eu des craintes vis à vis du système de points. Les 16 joueurs de la TMGL était pas fan et en avait parlé avec Nadeo, il me semble que c’était un peu trop proche du début de la compétition pour qu’il le change mais peut être que ça changera pour la saison prochaine, c’est possible. »

D’ailleurs comment tu vois l’avenir du jeu ?

« Honnêtement, je vois un gros avenir pour Trackmania, mais ça dépendra beaucoup de Nadeo. Par exemple, on attend tous un vrai système de ranking. Pour Trackmania 3 ils ont fais un système avec des trophées qui avait l’air très bon mais personnellement j’ai pas accroché, j’ai du mal à transiter de TrackMania 2 à TrackMania 3 honnêtement. »

Tu penses qu’il y à du potentiel pour une grosse scène esport ?

« Oui vraiment, c’est un jeu super simple à comprendre, tout le monde peut regarder et apprécier sans avoir à se torturer l’esprit. C’est une course de voiture, c’est agréable et simple de regarder ça. Tu prends des licences comme CS.GO ou League of Legends et un non initié il n’y comprend pas grand chose, si tu lances une compétition de TrackMania tu comprends immédiatement qui est en train de gagner et ça rend le jeu sympa à suivre. »

Wosile est actuellement leader de la TrackMania Formula League ou TMFL, une compétition se déroulant sur 9 étapes tout les dimanches reprenant les codes de la Formule 1.

Et l’évolution de la visibilité ça pourrait se passer comment selon toi ?

« Si tu veux, une des très bonnes choses pour la TMGL c’est que chaque joueur soit représenté par une structure différente, chaque joueur amène une équipe et amène une fanbase avec. Les structures ont un rôle important à jouer dans la progression de la scène, plus il y en aura plus il y aura de grosses structures qui s’intéresseront au jeu. Ca pourrait pousser des structures à prendre des joueurs même hors de la TMGL. Si on prend l’exemple de Snow, il est très très bon, il joue pour OtterWorld et même si il est pas en TMGL ça l’a pas empêché de se faire recruter. C’est un bon exemple de structure qui prend un très bon joueur et qui lui donne un cadre dans l’espoir qu’il puisse grimper au plus haut par le système de qualification. »

En parlant de ça tu en étais pas trop loin cette année, c’est quoi ton regard sur tes performances cette année?

« Pour la qualification j’ai eu un manque de temps, un manque de courage parfois. Les trois premières semaines j’ai mal performé et ça m’a mis un coup au moral. Le système fait que tu peux pas trop te permettre de trop mauvais résultats, ça m’a miné le moral un peu, la motivation s’en est ressenti. »

Tu te rattrapes sur la TrackMania Formula League (TMFL) dont t’es le leader, c’est un exercice très différent, comment ça se prépare ?

« C’est une énorme différence, le mode de jeu a été développé par un mec qui s’appelle Boss-Bravo qui est assez réputé dans la communauté. C’est très nouveau sur TrackMania, c’est comme de la Formule 1, tu dois gérer ton essence, tes pneus, c’est vraiment très différent du TrackMania plus classique. C’est la toute première édition et la nouveauté m’a attiré, je m’étais renseigné et j’ai fais les qualifications, j’ai fini 3e ou 4e des qualifs et du coup j’ai commencé en Division 1. »

Et ça se passe bien, t’es premier pour le moment…

« Ouais c’est vrai que ça se passe bien mais il reste des étapes encore. Si tu veux la plus grosse différence c’est qu’en OGL (qualifications pour la TMGL), t’as une semaine pour découvrir et t’approprier les nouvelles maps mais en TMFL t’as 20 minutes d’entrainement sur la map et on te lâche dessus. »

Et tu préfères quoi?

« Moi j’adore le fast learning. Sans prétention je suis assez bon dedans donc le format de la TMFL est vraiment pour moi contrairement à l’OGL. »

Avec Gwen favori pour gagner la TMGL et toi qui domine la TMFL pour le moment, c’est une bonne année pour GameWard

« Ouais c’est clair, rien n’est fais encore mais on va espérer. Si je m’écroule pas ça devrait pouvoir le faire. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s